Le sauvetage

de 35 chats

 

Textes de nos bénévoles & familles d'accueil

 

En Mars 2016: L' impensable... 

 

"On m'avait contactée pour 20 chats. Arrivée sur place , accompagnée de Julie, ils étaient bien plus nombreux. On m'avait prévenue qu'ils étaient maigres... ils étaient squelettiques.

On venait juste pour un état des lieux et pour emmener Marquise, atteinte d'une tumeur mammaire, là aussi, je ne savais pas que cette tumeur faisait la taille d'une balle de tennis. 
Ils se sont jetés, affamés, sur les paquets de croquettes que nous avions emmenés.
Vision d'horreur ..
Certains étaient plus maigres que d'autres et c'est ainsi que nous avons emmené une dizaine d'entre eux le jour même. 
L'un particulièrement squelettique, n'ayant plus que la peau sur les os a été déposé chez le véto, où il est mort quelques jours plus tard. 
Marquise a elle aussi été emmenée chez le véto et opérée plusieurs jours après, le temps qu'elle reprenne des forces.
Chez moi, j'ai emmené Jojo, Diouma et Minie. 3 traumatisés, affamés, apeurés.
Après quelques jours, ils se sont détendus puis le plus terrible est arrivé. Diouma est partie en quelques jours, Minie a suivi, et enfin Jojo. Incompréhension de ma part, de celle des vétos. Minie a été rongée de l'intérieur se vidant de sang dans les selles et par la bouche. Diouma, une diarrhée liquide, je me suis demandée si elle ne faisait pas pipi sous elle. Jojo, d'énormes ganglions, un calicivirus foudroyant, une bouche remplie de pu, des dents partant d'elle même entre les doigts du véto lors de son dernier examen.
Une vie de misère pour quelques jours au milieu de ma tribu sans connaître la faim, les cris, les coups. 
Maigre consolation, mais il en faut bien une pour continuer ...
J'en ai eu des accueillis, mais ceux là... je dois avouer qu'ils m'auront particulièrement marquée.
La série des morts ne s'est pas arrêtée là. Je suis réveillée un dimanche à 6h du mat car Toma, est tombé sur le côté, nous partons en urgence chez le véto, trop tard... lui aussi a quitté ce monde... "

 

En avril 2016, le combat pour la vie avec les soins et la convelescence pour la majorité, mais parfois...               

(texte d'' une famille d'accueil)

 

"Toma est arrivé une dizaine de jours avant Pâques. Un drôle de chat extrêmement maigre, le crâne et la mâchoire déformés par la consanguinité.Il souffrait de diarrhées trés importantes, ce qui nous a beaucoup inquiété mais avec une nourriture appropriée en quantité suffisante, les choses semblaient s'améliorer. Au début, Toma est resté caché dans la penderie comme le font généralement les chats que nous accueillons à la maison. De nature curieuse, il a vite pris de l'assurance devenant copain avec les autres membres d la famille. Il était drôle ce Toma, il mélangeait un peu tout les sentiments, il feulait tout en donnant des coups de tête pour avoir des câlins. Je crois que vu ses conditions de vie, il n'avait pas du avoir toute l'éducation de sa maman. Il aimait se percher très haut au dessus des placards. Et le matin de Pâques, peu avant 6 heures du haut de sa penderie, je l'ai entendu hurler, il me regardait et moi, j'étais impuissante. Mon compagnon et moi l'avons posé sur le lit, il était sur le flanc, il était mal et intérieurement, je n'avais pas beaucoup d'espoir. J'ai appelé Amandine qui est arrivée trés vite et nous l'avons amené à la clinique. Dans la voiture, il a convulsé, on n'osait pas trop se le dire Amandine et moi mais nous savions que ça n'allait pas le faire du tout. J'ai foncé à la clinique pendant qu'Amandine garait la voiture mais Toma avait déjà rejoins ses compagnons de misère sans que nous n'ayons pu l'aider, ni même abréger ses souffrances. Nous pensons qu'il a été victime d'une attaque cérébrale mais il y avait sans doute d'autres gros soucis derrière tout ça, soucis dus aux conditions de vie déplorables dans lesquelles vivaient ces 35 malheureux chats."

 

Enfin, en  mai 2016, la vie semble vouloir reprendre ...

 

"Encore quelques bonnes nouvelles de certains de nos protégés des 35, parce que si on se démène c'est pas pour rien. 
Une des mamans a la chance de pouvoir cette fois, s'occuper de ses petits dans un environnement adapté. 
Duchesse, récupérée après de grosses tensions avec la "propriétaire" a pu rejoindre sa fa dimanche soir. Anne Céline et moi même sommes donc parties emmener cette future maman jusqu'en Bourgogne dans la nuit. Elle a donné naissance à 3 merveilleux bébés 2 jours plus tard chez Mathilde, qui avait déjà accueilli, Batman, Moon et Espoir (issus du même groupe)."

 

"Liza, Lola (adoptee depuis) et Lili, 3 de mes accueillis, venant du groupe des 35, vous remercient de les soutenir et de soutenir leurs copains de galère. Après le drame de Diouma, Jojo et Minie, une fois encore, je m'étais dit que j'arrêtais l'accueil.
Mais elles aussi avaient besoin de sortir de leur enfer. Alors elles ont rejoint la tribu, je ne pouvais pas les laisser là bas... 
Elles sont adorables. Timides au départ, elles sont en réalité de gentilles minettes qui apprécient les câlins sans modération. Elles sont à l'adoption et attendent patiemment une gentille famille pour la vie qui leur prouvera que le bonheur existe. 
Merci à vous pour votre soutien, votre générosité!"

 

Car finalement, ce dur combat pour la vie que ces êtres ont enduré, en valait bien la peine! Qu'en pensez-vous? 

 

Soutenez-nous car nous ne lâcherons pas!

 

© 2016 Respectons

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle

Mentions légales