Oaza le bilan suite aux inondations

Suite aux inondations dramatiques survenues en Serbie et Bosnie il y a deux mois, la petite association d’Oaza a récupéré 124 chiens.

oaza-1

Sur ces 124 chiens, une cinquantaine est restée au refuge d’Oaza tandis que les autres ont pu retrouver leurs lieux de vie.

Nous tenions à remercier vivement toutes les personnes qui se sont mobilisées à ce moment-là et pour toutes celles qui nous ont aidés financièrement.
oaza-2

A l’occasion du prochain départ de l’équipe Respectons prévue le 04 août nous venons une nouvelle fois faire appel à votre générosité sous forme de dons matériels comme des médicaments, du matériel chirurgical, du matériel électroménager (frigidaires, congélateurs, machines à laver…) ou en encore sous forme de dons financiers.
Le refuge d’Oaza accueille déjà 250 chiens, la présence de ces 50 chiens en plus représente des coûts supplémentaires au quotidien et notamment des frais liés à la santé.

oaza-3

A cet effet, nous comptons lors de notre visite au mois d’août prendre en charge au niveau sanitaire, en plus des pensionnaires habituels, tous les nouveaux venus issus du sauvetage mais pour cela nous avons besoin d’antibiotiques et d’anti inflammatoires en grande quantité, ainsi que d’anti puce, de vermifuges, de seringues, d’aiguilles enfin tout ce qui est lié aux soins et entretiens des chiens au sein d’un refuge.
Une fois de plus nous savons que nous pouvons compter sur votre sensibilité habituelle qui se traduira par un geste de votre part.

oaza-4

Faites vite, ils vous attendent déjà !!

Pour l’équipe de Respectons,
Florence

Une affaire d’empoisonnement en Justice grâce à Respectons

L’association Respectons est engagée dans une affaire d’empoisonnement de chats tout à fait inhabituelle ! Il s’agit d’un cas exceptionnel parmi tant de signalements que nous recevons quasi-quotidiennement, car toutes les preuves sont réunies et, cette fois-ci, l’auteur sera présenté devant la justice en Octobre.
St-Cyr-les-Colons-chat-juin

Dans la grande majorité des cas, les auteurs de ces actes de cruauté punis par la loi sont difficilement identifiables ou les preuves qui les incriminent peinent à être réunies. Les plaintes déposées sont ainsi souvent classées sans suite.
Dans le cas présent, une voisine a non seulement identifié l’auteur des faits, mais aussi prélevé la substance toxique déposée par l’individu. A cela s’ajoute un constat vétérinaire d’empoisonnement d’un chat, dont le contenu stomacal a été confié à Respectons. Le bilan toxicologique réalisé à la demande de l’association par le laboratoire l’École Nationale Vétérinaire de Lyon confirme que l’animal a été empoisonné par la substance prélevée sur les lieux (Métaldéhyde).
Respectons a ainsi déposé une plainte avec témoignages et attestations à l’appui, suite à laquelle la gendarmerie a perquisitionné la résidence de l’individu suspecté où se trouvaient encore des éléments incriminant.
Il sera convoqué au mois d’octobre.
Nous soulignons l’importance de déposer plainte, si vous êtes témoins d’empoisonnement, piégeages, ou autres actes de cruauté, afin de ne pas banaliser ces agissements.Et ce, même si l’auteur des faits n’est pas identifié. Nous rappelons que les gendarmes ou la police ont l’obligation d’enregistrer la plainte dès que celle-ci réuni les éléments nécessaires : le corps de l’animal et une attestation vétérinaire de l’empoisonnement.

Manifestation Ales : le compte rendu

Respectons était présent une fois de plus pour dire non à la corrida le samedi 31 mai à Alès. La manifestation était mise en place à l’initiative du CRAC, de la Fondation Bardot, et d’Animaux en Péril.ales ales2 ales3 ales4 ales5

Pour cette manifestation, un formidable visuel avait été crée par nos bénévoles sous forme de panneaux et drapeaux portés par d’énormes ballons bleus gonflés à l’hélium.

Un long travail de préparation a donc été nécessaire et pas moins de 51 personnes on été réquisitionnées pour le portage du dispositif.

Il a fallu également organiser le covoiturage: certains sont partis en bus mis en place ans différentes villes de France. Les bénévoles et sympathisans de Respectons sont partis eux dans 3 véhicules de 6 à 9 places, l’un au départ d’Auxerre, 2 au départ de Paris.Le jour J, il a fallu toute la matinée pour mettre en place les différents visuels et accorder les équipe de porteurs.Les manifestants, comme prévu étaient très nombreux.

Les forces de l’ordre l’étaient bien entendu elles aussi.Le cortège a démarré vers 14h, rythmé aux sons des sifflets, des pétards et des slogans.La crainte d’une intrusion d’anti corrida dans l’arène a empêché l’accès aux arènes à plusieurs spectateurs et seulement environ 1500 places auraient été vendues au lieu de 3200 à cause du mouvement contestataire.

Ainsi, même si le massacre a encore une fois eu lieu, de plus en plus, la détermination est telle que les mesures de « sécurité » se multiplient pour permettre à la torture d’exister.

Au final certaines villes n’ayant pas les moyens de faire déplacer des dizaines de divisions de CRS pour sécuriser les arènes finiront par arrêter les corridas faute de budget et d’hommes, c’est pourquoi il ne faut rien lâcher et être toujours plus nombreux et inébranlables.

Le combat continuera… jusqu’à l’abolition.

A vos claviers pour empêcher le toros piscine à persan 95

toro piscine La ville de Persan 95 n’a pas trouvé mieux que d’organiser un  » toros  piscine  » les 21 et 22 Juin. Tous à vos claviers et téléphone pour faire  annuler ce « spectacle » ridicule. Les taureaux ne sont pas jouets.

lien vers l’ évènement :https://www.facebook.com/events/279451485562621/?  ref_dashboard_filter=upcoming

mails et téléphones à contacter, poliment:

Président du conseil général
Monsieur Arnaud Bazin
Tel : 0134 25 30 30
Fax : 0134 25 33 00
Mail :communication @valdoise.fr
Monsieur Bazin est également vétérinaire: numéro de la clinique où  vous pouvez également appeler: 01 34 70 92 19Maire de Persan

Monsieur Alain Kasse
Tel : 01 39 37 48 80
Télécopie :01 39 37 48 81
Courriel :mairie @ ville-persan.fr

Adjoint aux sports
Monsieur Joaquim Barroca
Tel : 01 39 37 48 80
Mail : mairie @ ville-persan.fr

Une honte pour la « justice » française.

Respectons avait, il y’a quelques temps entamé une procédure au coté de l’association Brigitte Bardot contre un agriculteur du Morvan qui avait laissé une partie de son troupeau de vaches mourir de faim et avait constitué un charnier générant un risque sanitaire considérable pour la population alentour sans parler de l’horreur de cet acte lâche et cruel.
 Au terme d’une « sorte » de conciliation, il s’en sortira avec quelques centaines d’euros d’amende.
Me Ferraris défendra ce brave homme (ironie) en s’exprimant à propos du sort de nos pauvres vaches » ne pas pouvoir les nourrir c’est comme une personne en grande misère qui ne pourrait pas donner à manger à ses enfants » .La comparaison semble quand même bien maladroite car dites moi : qui  affame vend et mange ses enfants ?
Notre bienheureux et honnête éleveur, que nous appellerons le vainqueur, quoi qu’apparemment   »choqué » peut dés demain si le cœur lui en dit, reconstituer un élevage en toute quiétude et recommencer à affamer veaux vaches cochons car en effet aucune interdiction de posséder ou d’élever des animaux ne lui à été signifiée.
Et puis après tout que risque t’il ?
Cela encouragera sans doute certains de ces collègues à faire de même. Exhorté par ce jugement pitoyable, ils pourront dés demain commencer à économiser 500 ou 600 euros pour payer l’amende de leur odieux crime. Quel est le prix d’une vie ?
Conclusion de ce triste  simulacre de procès, vous risquez  une sanction plus lourde si vous enterrez religieusement votre chien au fond de votre jardin.
Alors, ou est la justice ?
Vous pouvez réagir si vous le voulez (et vous le devez) en écrivant le fond de votre pensée sur notre boite mail association.respectons@gmail.com avec en objet charnier de vaches. Nous nous ferons un devoir de transmettre votre indignation au TGI d’Auxerre pour cette mascarade qu’ils appelleront dans leur jargon de sachant un procès équitable.

vaches mortes