-Une fois de plus l’équipe de Respectons est venue rejoindre le CRAC et Animaux en Péril pour tenter d’empêcher une novillada à Maubourguet dans les Landes. Sur les 150 personnes mobilisées seulement une cinquantaine a pu pénétrer dans les arènes. Le service d’ordre filtrait les entrées en fouillant une centaine de militants en possession du matériel nécessaire à l’action. Ceux qui ont pu entrer ont sauté pour s’opposer au massacre programmé de 6 taureaux mais en raison d’un déploiement en nombre de CRS qui ont fait preuve d’une violence extrême et inhabituelle à l’égard des manifestants, ceux ci n’ont pu rester qu’une demi heure.
Il semblerait néanmoins que grâce à cette action des taureaux aient pu être épargnés.
Les 150 personnes présentes se sont retrouvées à l’extérieur des arènes et ont jusqu’à 1h du matin multiplié les tentatives pour forcer les barrages.
Le président du CRAC a lui subi des violences policières et a été interpelé et probablement mis en garde à vue. Quand nous avons quitté les lieux vers 1h, nous n’avions pas de nouvelles de Jean Pierre pas plus que des militants hospitalisés.
Aucun membre de Respectons n’a été blessé malgré la violence policière qui s’est abattue aussi sur eux. Un groupe est retourné au camping avant de reprendre la route le lendemain matin tandis que l’autre a repris la route immédiatement après un change complet et minutieux en pleine rue pour tenter de se débarrasser de l’accumulation des gaz lacrimos.
Pour Respectons, Fred, Patrick et Amandine.

Respectons et ses bénévoles au refuge d’Oaza, en Serbie

Patrick Sacco et plusieurs bénévoles de l’association Respectons se sont déplacés cet été pour deux semaines de soutien au refuge d’Oaza, en Serbie, et à ses 300 pensionnaires !

Fondée en 2001 grâce à la participation de la Fondation Brigitte Bardot, l’Association Bourdon et de Respectons, Oaza (l’Oasis) se situe à Avala près de Belgrade. Le refuge accueille principalement des chiens des rues.

Cette année, Respectons a apporté non seulement de l’aide aux innombrables missions de ce refuge, mais aussi le fruit de la collecte de toute une année (frigo, gazinière, médicaments, …), acheminés par un véhicule offert par la SNDA.

Aide aux soins vétérinaires, soutien aux travaux d’amélioration des locaux, nettoyage et préparation des repas, les tâches ont été nombreuses mais dûment récompensées par les regards et câlins de tous ces pensionnaires si méritants !

Pendant le séjour, plusieurs chiots ont été déposés dans des cartons devant le portail d’Oaza… une situation habituelle tout au long de l’année. Si les conditions de vie au refuge sont plutôt agréables pour les chiens qui y sont recueillis, certains d’entre eux souffrent néanmoins de se retrouver dans des conditions auxquelles ils ne sont pas habitués.

Tous les animaux sont attente d’une famille d’adoption ou d’accueil. Plusieurs seront transportés en France lors du trajet de retour. Pour adopter et donner une seconde vie à tous ces animaux, contacter : Marie Anne au 06 18 75 37 96.

A l'arrivée, déchargement des donations au refuge.

A l’arrivée, déchargement des donations au refuge.

L'équipe en plein travail de construction d'une canalisation d'eau.

L’équipe en plein travail de construction d’une canalisation d’eau.

Séance de déparasitage des chiots.

Séance de déparasitage des chiots.

Séance de rasage en vue d'une castration.

Séance de rasage en vue d’une castration.

Scène habituelle au refuge : des abandons de chiots devant le portail. Cette fois ils étaient 7.

Scène habituelle au refuge : des abandons de chiots devant le portail. Cette fois ils étaient 7.

Moment privilégié où on mesure le besoin de contact des chiens à notre égard.

Moment privilégié où on mesure le besoin de contact des chiens à notre égard.

Bonjour nous aussi on attend notre famille !

Bonjour ! Nous aussi on attend notre famille pour la vie !

Quelques-uns des 300 pensionnaires qui attendent un foyer.

Quelques-uns des 300 pensionnaires qui attendent un foyer.

Andy, jeune chienne qui pleure souvent pour appeler.

Andy, jeune chienne qui pleure souvent pour appeler.

Le jeune Billy est tout simplement adorable. Déposé devant le refuge avec ses 7 frères et soeurs.

Billy est tout simplement adorable. Déposé devant le refuge avec ses 7 frères et sœurs.

Les chiens noirs sont très nombreux au refuge, ils ont tout autant le droit d'avoir leur chance.

Les chiens noirs sont très nombreux au refuge, ils ont tout autant le droit d’avoir leur chance.

Ce papy a besoin de tranquillité au chaud dans une famille aimante. Il lui faut un endroit où des humains pourront lui offrir une fin de vie digne

Ce papy a besoin de tranquillité dans une famille aimante pour une fin de vie digne.

Une quinzaine de chiots sont arrivés récemment au refuge. Sans adoption, ils risquent de passer leur vie là bas.

Une quinzaine de chiots sont arrivés récemment au refuge. Sans adoption, ils risquent de passer leur vie là bas.

Femelle, 10 ans, vit toujours dans sa niche. Aurait besoin d'un foyer pour vivre ses dernières années tranquille.

Femelle, 10 ans, vit toujours dans sa niche. Aurait besoin d’un foyer pour vivre ses dernières années tranquille.

Carla est arrivée au refuge il y a peu de temps. Difficile pour cette chienne qui vivait dans un foyer. Attaquée par les autres chiens, elle ne parvient pas à trouver sa place dans les meutes. Maigre et blessée à cause des nombreuses attaques, il lui faut ABSOLUMENT trouver une famille.  Elle ne pourra pas supporter longtemps le stress de la meute.

Carla est arrivée au refuge il y a peu de temps. Difficile pour cette chienne qui vivait dans un foyer. Attaquée par les autres chiens, elle ne parvient pas à trouver sa place dans les meutes. Maigre et blessée à cause des nombreuses attaques, il lui faut ABSOLUMENT trouver une famille. Elle ne pourra pas supporter longtemps le stress de la meute.

ce petit chien a été déposé au refuge car son propriétaire a perdu son logement avec les inondations. il ne supporte pas du tout la vie au refuge. il ne vit pourtant pas dans un des parcs, mais le grand nombre de chiens et leurs aboiements décclenche chez lui des crises d'anxiété au cours desquelles il se met à courir sur lui même. il finit par "se manger" il aurait besoin d'un foyer où être tranquille.

Ce petit chien a été déposé au refuge car son propriétaire a perdu son logement avec les inondations. Il ne supporte pas sa vie au refuge, le grand nombre de chiens et leurs aboiements déclenche chez lui des crises d’anxiété au cours desquelles il se met à courir sur lui même. Il finit par « se manger ». Il aurait besoin d’un foyer où être tranquille.

2 chiots déposés dans un carton devant le portail d'Oaza.

Chiots déposés dans un carton devant le portail.

Et moi j'ai pas une belle bouille ?

Et moi j’ai pas une belle bouille ?

Oaza le bilan suite aux inondations

Suite aux inondations dramatiques survenues en Serbie et Bosnie il y a deux mois, la petite association d’Oaza a récupéré 124 chiens.

oaza-1

Sur ces 124 chiens, une cinquantaine est restée au refuge d’Oaza tandis que les autres ont pu retrouver leurs lieux de vie.

Nous tenions à remercier vivement toutes les personnes qui se sont mobilisées à ce moment-là et pour toutes celles qui nous ont aidés financièrement.
oaza-2

A l’occasion du prochain départ de l’équipe Respectons prévue le 04 août nous venons une nouvelle fois faire appel à votre générosité sous forme de dons matériels comme des médicaments, du matériel chirurgical, du matériel électroménager (frigidaires, congélateurs, machines à laver…) ou en encore sous forme de dons financiers.
Le refuge d’Oaza accueille déjà 250 chiens, la présence de ces 50 chiens en plus représente des coûts supplémentaires au quotidien et notamment des frais liés à la santé.

oaza-3

A cet effet, nous comptons lors de notre visite au mois d’août prendre en charge au niveau sanitaire, en plus des pensionnaires habituels, tous les nouveaux venus issus du sauvetage mais pour cela nous avons besoin d’antibiotiques et d’anti inflammatoires en grande quantité, ainsi que d’anti puce, de vermifuges, de seringues, d’aiguilles enfin tout ce qui est lié aux soins et entretiens des chiens au sein d’un refuge.
Une fois de plus nous savons que nous pouvons compter sur votre sensibilité habituelle qui se traduira par un geste de votre part.

oaza-4

Faites vite, ils vous attendent déjà !!

Pour l’équipe de Respectons,
Florence

Une affaire d’empoisonnement en Justice grâce à Respectons

L’association Respectons est engagée dans une affaire d’empoisonnement de chats tout à fait inhabituelle ! Il s’agit d’un cas exceptionnel parmi tant de signalements que nous recevons quasi-quotidiennement, car toutes les preuves sont réunies et, cette fois-ci, l’auteur sera présenté devant la justice en Octobre.
St-Cyr-les-Colons-chat-juin

Dans la grande majorité des cas, les auteurs de ces actes de cruauté punis par la loi sont difficilement identifiables ou les preuves qui les incriminent peinent à être réunies. Les plaintes déposées sont ainsi souvent classées sans suite.
Dans le cas présent, une voisine a non seulement identifié l’auteur des faits, mais aussi prélevé la substance toxique déposée par l’individu. A cela s’ajoute un constat vétérinaire d’empoisonnement d’un chat, dont le contenu stomacal a été confié à Respectons. Le bilan toxicologique réalisé à la demande de l’association par le laboratoire l’École Nationale Vétérinaire de Lyon confirme que l’animal a été empoisonné par la substance prélevée sur les lieux (Métaldéhyde).
Respectons a ainsi déposé une plainte avec témoignages et attestations à l’appui, suite à laquelle la gendarmerie a perquisitionné la résidence de l’individu suspecté où se trouvaient encore des éléments incriminant.
Il sera convoqué au mois d’octobre.
Nous soulignons l’importance de déposer plainte, si vous êtes témoins d’empoisonnement, piégeages, ou autres actes de cruauté, afin de ne pas banaliser ces agissements.Et ce, même si l’auteur des faits n’est pas identifié. Nous rappelons que les gendarmes ou la police ont l’obligation d’enregistrer la plainte dès que celle-ci réuni les éléments nécessaires : le corps de l’animal et une attestation vétérinaire de l’empoisonnement.

Manifestation Ales : le compte rendu

Respectons était présent une fois de plus pour dire non à la corrida le samedi 31 mai à Alès. La manifestation était mise en place à l’initiative du CRAC, de la Fondation Bardot, et d’Animaux en Péril.ales ales2 ales3 ales4 ales5

Pour cette manifestation, un formidable visuel avait été crée par nos bénévoles sous forme de panneaux et drapeaux portés par d’énormes ballons bleus gonflés à l’hélium.

Un long travail de préparation a donc été nécessaire et pas moins de 51 personnes on été réquisitionnées pour le portage du dispositif.

Il a fallu également organiser le covoiturage: certains sont partis en bus mis en place ans différentes villes de France. Les bénévoles et sympathisans de Respectons sont partis eux dans 3 véhicules de 6 à 9 places, l’un au départ d’Auxerre, 2 au départ de Paris.Le jour J, il a fallu toute la matinée pour mettre en place les différents visuels et accorder les équipe de porteurs.Les manifestants, comme prévu étaient très nombreux.

Les forces de l’ordre l’étaient bien entendu elles aussi.Le cortège a démarré vers 14h, rythmé aux sons des sifflets, des pétards et des slogans.La crainte d’une intrusion d’anti corrida dans l’arène a empêché l’accès aux arènes à plusieurs spectateurs et seulement environ 1500 places auraient été vendues au lieu de 3200 à cause du mouvement contestataire.

Ainsi, même si le massacre a encore une fois eu lieu, de plus en plus, la détermination est telle que les mesures de « sécurité » se multiplient pour permettre à la torture d’exister.

Au final certaines villes n’ayant pas les moyens de faire déplacer des dizaines de divisions de CRS pour sécuriser les arènes finiront par arrêter les corridas faute de budget et d’hommes, c’est pourquoi il ne faut rien lâcher et être toujours plus nombreux et inébranlables.

Le combat continuera… jusqu’à l’abolition.